Non classé

Protection des données privées et des œuvres de l’esprit

la protection des données

Qu’est-ce qu’une donnée à caractère privée ou personnelle ? Pourquoi devons-nous protéger nos œuvres ? comment devons-nous procéder à cela ? Pourquoi devons-nous pas utiliser les données des personnes sans leur accord ? Au Burkina Faso qu’est-ce que la loi dit à ce sujet ? Autant de questions qui nécessitent des réponses.

Selon la constitution du Burkina Faso dans l’article 1 « une donnée à caractère personnel, toute information qui permet, sous quelque forme que ce soit, directement ou non, l’identification des personnes physiques, notamment par référence a un numéro d’identification ou a plusieurs éléments spécifiques propres à leur identité physique, psychologique, psychique, économique, culturelle ou sociale ».Nos données privées et nos œuvres de l’esprit sont personnelles et personne n’a le droit d’en disposer sans notre consentement .utiliser de ces données est interdit sans l’avis de la personne .

Au Burkina Faso, le CIL (Commission de l’Information et des Libertés) a été mis en place le 20 avril 2004 par la loi 010-2004/AN portant protection des données à caractère personnel. Sa mission est la protection des données privées des burkinabè pour cela elle s’investit dans la sensibilisation des citoyens sur leur droits et leurs devoirs concernant ce sujet très important, surtout avec l’avancer de la technologie. Le CIL couvre tous les domaines d’activités dans la protection des données privées au Burkina Faso. Il aide aussi les individus dans le droit d’accès, de rectification, de suppression et bien d’autres formalités

protection des données privées

Selon l’article 20 de la constitution burkinabé, il est interdit de collecter ou de traiter sans le consentement exprès de la personne concernée, des données a caractère personnels qui sont relatives à la santé de celle-ci ou sur ces origines raciales, ethniques, opinions publiques, philosophique ou religieuses, l’appartenance syndicale ou les mœurs.

Les avantages qu’une personne a en protégeant ses données sont nombreux. L’auteur d’une œuvre bénéficie d’un droit patrimonial et d’un droit moral qui lui permet d’avoir l’exclusivité du choix de sa diffusion. L’auteur peut interdire l’usage de son œuvre sans son autorisation.

Il est conseiller de bien protéger ses données pour être à l’abri des personnes de mauvaise foi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s